Coworking & Tiers-lieux

Télétravail : Et si le Future of Work rendait le travail écoresponsable ?

Télétravail : travail écoresponsable

Repenser le monde du travail est un phénomène à la mode. Le Future of Work, c’est révolutionner notre manière de travailler en se concentrant à la fois sur les besoins des salariés et ceux des entreprises. Et si le Future of Work rendait aussi le travail plus écoresponsable ? L’écologie est un sujet au centre des débats et des esprits et est un maillon essentiel à la réorganisation de notre société/économie. Il faut donc développer des pratiques qui pourraient contribuer à cette mutation écologique du travail : le télétravail est l’une d’entre elles, on vous en parle.

Quand on pense télétravail, on pense souvent : moins de fatigue et plus de flexibilité. On reste chez soi ou on travaille depuis un bureau partagé qui se situe dans les environs du domicile. L’avantage de ne pas avoir à se rendre sur son lieu de travail au quotidien a en effet des impacts positifs sur la santé et sur le moral mais, étonnamment, aussi sur l’environnement. Mais pourquoi ?

Moins de déplacements = moins de CO2

Le constat est clair : tout le monde ne travaille pas près de son lieu de travail. 50 minutes de trajet aller-retour – c’est la moyenne des français pour se rendre sur leur lieu de travail.  Sachant qu’encore 63% d’entre eux s’y rendent en voiture. Ca fait beaucoup de CO2, non ?

Les technologies d’information et de la communication, TIC, sont le moteur de mutations dans le secteur du travail. Grâce à elles, 60% des emplois ne nécessitent pas d’être sur un lieu fixe et peuvent s’effectuer de manière plus flexible, sans aucun problème. La législation va d’ailleurs dans ce sens puisque la loi travail a simplifié l’application du télétravail dans les entreprises, avec, à ce jour, 700 accords signés. On peut mieux faire, mais c’est déjà un bon début.

Aujourd’hui, 60% des emplois ne nécessitent pas d’être sur un lieu fixe

Ça veut dire quoi exactement ? Aujourd’hui, il est possible d’envoyer un simple mail pour faire une demande de télétravail afin de travailler depuis chez soi ou dans un espace de coworking. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette pratique se développe de plus en plus en France depuis quelques temps. Ca réduit les tracas lors d’envolées des prix de l’essence, le stress lors des grèves et surtout c’est bon pour la planète ! Effectivement, avec une moyenne de 26 km parcourus par jour, seulement deux jours de télétravail par semaine engendreraient un gain direct de 800 kg de CO2 par personne et par an. Soit l’équivalent de 10% du bilan carbone d’un individu. Avec cette diminution, on respire déjà un petit peu mieux ! Mais ce n’est pas tout…

Deux jours de télétravail par semaine, c’est une réduction de 10% du bilan carbone

Des bureaux plus petits pour moins d’énergie

Si les entreprises et les salariés y voient surtout un intérêt en termes de productivité (+22%), de bien-être (pour 86% des télétravailleurs) et d’économies (300 euros par an et par personne à raison de deux jours par semaine), le télétravail permet aussi une économie d’énergie.

Je m’explique : si à l’avenir plus d’employés décident de faire du télétravail, les entreprises auront donc besoin de bureaux moins grands, de facto moins demandeurs en énergie (chauffage, climatisation, ventilation, etc.). Et ça se ressent à la fois sur le portefeuille et sur le bilan carbone.

Écoresponsable ? Oui, mais chez soi !

Télétravail : le travail écoresponsable

De plus, il a été prouvé que les individus agissent différemment quand ils sont chez eux et quand ils sont au travail : les lumières restent moins inutilement allumées, le chauffage est mieux régulé, le tri est mieux respecté, moins de gobelets en plastique sont utilisés, etc. Bref, on est beaucoup plus écoresponsable.

A ne pas oublier : quand on travaille de manière plus flexible, on a tendance à dématérialiser et donc à moins consommer de papier. Ca semble dérisoire, mais toutes ces petites économies mises bout à bout, ça représente déjà une sacrée quantité de CO2.

Alors on dit oui au télétravail mais on dit surtout oui au travail écoresponsable !

Canelle Mengual

Chargée de communication

Cette grande curieuse vous partage ses dernières trouvailles sur le Future of Work. Ses sujets de prédilection : les tendances globales, sociales et écologiques.

Copyright © 2016 Bureaux à partager. Tous droits réservés