Happy (co)working

Ce que veut le travailleur du futur : 3 facteurs fondamentaux

Que veut vraiment le travailleur du futur ? De jolis bureaux ? De la flexibilité ? Une question à laquelle il n’est pas toujours facile de répondre et mais qui est pourtant primordiale pour les entreprises. Pour vous apporter des éléments de réponse, nous allons vous parler d’une étude sur le sujet récemment publiée par la plateforme de communication collaborative Slack.

L’étude, menée avec l’aide du cabinet Kelton Global, fut réalisée auprès de plus de 1 400 travailleurs aux États-Unis. Elle révèle, entre autres, l’importance de la participation et de la collaboration avec les instances de décision des entreprises, d’une forte connexion avec les collègues et d’un intérêt accru pour les nouvelles façons de collaborer. Des conclusions qui nous permettent de tracer les tendances de fond du futur du travail.

Plus de transparence

Premier constat : le travailleur du futur a besoin de transparence. 80% des salariés interviewés souhaitent en savoir plus sur la manière dont les décisions sont prises dans leur organisation et 87% souhaitent que leur future entreprise soit transparente. Les entreprises qui cherchent à attirer les meilleurs talents doivent comprendre que les travailleurs d’aujourd’hui sont demandeurs de confiance, ce qui passe par de la communication et de la collaboration.

87% des travailleurs souhaitent que leur future entreprise soit transparente

Les travailleurs ont besoin de savoir ce qui se passe au sein de l’organisation dans différents domaines :
– L’entreprise : en termes de stratégie, de processus décisionnel et de finances ;
– Les collègues : en termes de circulation d’informations et d’événements internes ;
– La concurrence : en termes de tendances du secteur et d’événements externes.

Qu’est-ce que la confiance et comment la cultiver en entreprise ?

La confiance présuppose la transparence, car la dernière est un moyen par lequel on construit la première. Des études montrent que la pratique de l’open-book management (management fondé sur la transparence) crée la base nécessaire à la crédibilité d’une entreprise. Les employés se sentent ainsi plus impliqués et les niveaux de productivité se voient améliorés.

Un esprit d’équipe fort

Pour 91% des travailleurs, se sentir plus proches de leurs collègues de travail est très important. Tandis que près de 85% des travailleurs souhaitent se sentir plus connectés avec leurs collègues en télétravail. Les connexions et relation entre les collègues sont essentielles pour des équipes heureuses et bienveillantes, et ce même parmi les travailleurs nomades.

85% des travailleurs souhaitent se sentir plus connectés avec leurs collègues en télétravail

Parmi les améliorations pouvant, selon les interviewés, apporter le plus de bénéfices, on retrouve :
– De meilleurs outils de communication ;
– Plus de travail collaboratif.

Comment promouvoir les relations d’équipe ?

Les bénéfices de la cohésion d’équipe sont nombreux : elle permet une remise en cause grâce à la réciprocité, un meilleur soutien et un apport mutuel en termes de connaissances et de compétences. Cela affecte donc positivement la performance, qu’elle soit individuelle ou collective. Des pratiques comme la promotion d’un sentiment d’appartenance, des échanges informels et l’implication égalitaire dans les décisions communes en sont des leviers très importants.

Des outils de communication adaptés

Les technologies envahissent le monde du travail et pourtant seuls 31% des travailleurs interviewés sont « extrêmement satisfaits » de leurs outils de communication actuels, tandis que 76% espèrent pouvoir disposer de plus d’outils de communication à l’avenir. Environ trois quarts des travailleurs préfèrent pouvoir envoyer des messages en temps réel au travail lorsqu’on leur demande leur préférence sur le type d’outil de communication à leur disposition, du courrier électronique aux conversations en personne.

Les travailleurs interagissent avec 34 applications en moyenne par jour

Ils cherchent aussi davantage d’intégration entre les différents outils de travail pour favoriser la concentration et économiser du temps. Selon une autre étude menée par le logiciel de gestion BetterCloud, les travailleurs interagissent aujourd’hui avec 34 applications en moyenne par jour. Des outils de communication d’équipe comme Slack, ou alors Flock et Chanty possèdent tous des fonctionnalités intégrées avec d’autres applications (Google Drive, pour partager des fichiers; Asana, pour la gestion et suivi partagé de projets, etc.). Ce qui, en plus de faciliter les tâches quotidiennes, permet de manquer moins d’informations et d’être plus productif.

Quelle place pour les outils de communication ?

Il est désormais possible de trouver de nombreux outils, logiciels et applications de communication dédiés à l’organisation et à la réalisation du travail. L’idéal pour la solution la plus adaptée est d’évaluer le besoin auprès des collaborateurs et de voir s’il est possible d’optimiser l’utilisation des différents outils.

Quelles implications pour le futur du travail ?

L’étude a le mérite de mettre en lumière les évolutions possibles du travail pour les prochaines années. On le sait, avec le développement technologique accroît le problème de l’hyperconnexion en entreprise. C’est pourquoi, la communication devient un réel challenge et un élément central au développement de la collaboration et du bien-être du travailleur du futur au sein des nouveaux espaces de travail. Vous avez les clés en main, c’est à vous de jouer !

Cassio

Communication

Cassio est expert des espaces de travail partagés. Il écrit des articles sur le coworking et les différentes formes que peut prendre le travail aujourd'hui et demain.

Copyright © 2020 Bureaux à partager. Tous droits réservés