Happy (co)working

Les plantes : l’arme (pas si) secrète du bien-être au travail

Le futur du travail, c’est aussi améliorer le bien-être de ses employés. Cela peut passer par le développement de lieux alternatifs, des méthodes de travail innovantes comme le télétravail ou le flex-office mais aussi par des éléments d’organisation de bureaux. On vous a déjà parlé des bienfaits de l’odorat sur la performance et de l’impact des couleurs sur le travail. Aujourd’hui, on vous parle des plantes !

Au cours des dernières années, de nombreuses études se sont intéressées aux bienfaits divers de la nature au sein de l’environnement de travail. D’après celles-ci, les plantes auraient de véritables vertus et on voit d’ailleurs que les employeurs s’y intéressent de plus en plus. Pour répondre à cette demande grandissante d’aménagement d’espaces, on a vu apparaître des entreprises spécialisées comme Paris Pousse. Même si, pour le moment, la majorité de leurs clients sont situés à Paris ceux-ci ont des profils bien différents, et pourtant ils se tournent vers les plantes pour les mêmes raisons : l’aspect esthétique mais aussi les bénéfices sur le bien-être !

Donnez-nous du bonheur

Vivre et travailler en ville, surtout à Paris, ça peut être synonyme de déconnexion avec la nature. En effet, si la ville lumière se caractérise par son architecture époustouflante, elle peut aussi l’être par son manque flagrant de verdure. Si, si, avec seulement 4% de végétalisation, la capitale Française a encore bien des progrès à faire ! Les Français aspirant de plus en plus à un mode de vie un peu plus « green », la tendance de la végétalisation des lieux de vie comme la maison ou le bureau est en plein essor. Et ce, pour de bonnes raisons…

En 2015, une étude internationale de Human Spaces a démontré que le bien-être des employés ayant des plantes dans leurs bureaux était 15% plus élevé que celui d’autres n’en ayant pas. Leur productivité quant à elle se voyait augmentée de 6% par rapport à ceux qui évoluaient dans un environnement de travail dépourvu d’éléments naturels.

D’après une étude de Human Spaces réalisée en 2015 , le bien-être des employés ayant des bureaux dans lesquels se trouvent des plantes serait 15% plus élevé

Une autre étude de la New University of Technology Sydney (UTS) de 2010 a montré que les plantes pouvaient être, notamment grâce à leur couleur verte, responsables d’une réduction du stress de 37%. Ils ont aussi observé une baisse des dépressions de 58% et de la fatigue de 38% .

Tout ça menant, d’après une étude menée par la University of Exeter en 2014, à une augmentation de 15% de la productivité. A croire que le bonheur serait bel et bien dans les plantes…

Des plantes pour un environnement plus sain

C’est au cours des années 80 que la NASA a découvert que les plantes avaient le pouvoir de nettoyer l’air de ses résidus toxiques. L’étude cite le benzène, le xylène, l’ammoniac, le formaldéhyde et le trichloréthylène… Des substances émises par le chauffage à bois, les meubles, la peinture ou la cigarette et qui peuvent notamment être à l’origine de troubles respiratoires ou de maux de tête.

Morning Coworking
Morning Coworking – République

Une étude du Docteur Fraser Torpy montre que les plantes peuvent permettre une réduction de 10% du dioxyde de carbone dans un bâtiment équipé de la climatisation et d’environ 25% dans un bâtiment sans climatisation. Une plante d’une taille supérieure à environ 20cm pourrait même suffire !

On ne s’en rend pas forcément compte au quotidien mais l’air que nous respirons dans les espaces fermés peut être très pollué. Et d’après le ministère de la santé et des sports, les Français passeraient en moyenne 14 heures par jour en intérieur. Une grosse partie de ces heures s’effectuent sur le lieu de travail… D’où l’importance des plantes dans l’aménagement de bureau.

D’après le ministère de la santé et des sports, les Français passeraient en moyenne 14 heures par jour en intérieur

Belles et dépolluantes ? Jackpot ! Je vous entends déjà me dire : « C’est bien tout ça, mais concrètement, quelles plantes choisir ? ». Toujours d’après la NASA, la liste des plantes dépolluantes comprend les chrysanthèmes horticoles, le lierre, ou encore la plante araignée.

Le futur du travail : toujours plus green ?

Le futur du travail, c’est la révolution de nos espaces et de nos modes de travail. Remettre les salariés au cœur des organisations devient une préoccupation centrale pour beaucoup d’entreprises – ce processus passe aussi par une végétalisation des espaces.

Pour Sarah Delaval de Paris Pousse, « le futur c’est de recréer des espaces dans lesquels la faune, la flore et les Hommes peuvent cohabiter. » Les bureaux créant un lien fort avec la nature pourraient donc un jour devenir la norme !

Par où commencer ?

Sarah Delaval de Paris Pousse conseillent les zamioculca et les sansevieria aux débutants. D’après elle, ce sont « des plantes qui ne souffrent pas avec une luminosité faible et qui sont hyper simple d’entretien. »

Avec tous ces arguments, on ne peut qu’avoir envie de faire de la place aux plantes, n’est-ce pas ? Alors, pourquoi pas profiter de la Journée Mondiale du Rangement de Bureau pour faire une pierre deux coups : on se débarrasse de tout ce dont on n’a pas besoin et on fait entrer la nature dans nos bureaux !

Canelle Mengual

Chargée de communication

Cette grande curieuse vous partage ses dernières trouvailles sur le Future of Work. Ses sujets de prédilection : les tendances globales, sociales et écologiques.

Copyright © 2016 Bureaux à partager. Tous droits réservés