Happy (co)working

Les bienfaits de la sieste au travail

Les entreprises encore réticentes à promouvoir la sieste au bureau

Saviez-vous que la petite baisse de régime que chacun ressent après le déjeuner n’a rien à voir avec la digestion ? Cette fatigue est en fait due à notre horloge biologique : six heures après notre réveil, le corps humain a besoin d’une certaine dose de sommeil afin de rester efficace. C’est pourquoi les scientifiques décrivent notre sommeil comme étant bi-phasique et que ne pas respecter ce besoin a de lourdes conséquences sur nos capacités.

Nous sommes alors tout à fait en droit de se poser la question : pourquoi choisir de lutter contre cette fatigue naturelle au lieu d’y céder et d’améliorer nos performances au quotidien ? 

La sieste, un outil naturel de performance

En France, la sieste est encore perçue comme un symbole de fainéantise, uniquement tolérable pour les enfants et les personnes âgées. Pourtant, 20 minutes de sieste suffisent à booster nos performances de 38% (étude NASA) et ça, les entreprises asiatiques l’ont bien compris. En Chine, le droit à la sieste est inscrit dans la constitution (article 48) et au Japon, pratiquer l’inemuri – être présent tout en dormant – est devenu un art. Parce que finalement, un employé fatigué, c’est un employé qui a beaucoup travaillé et lui accorder du repos lui permettra de rester performant jusqu’à la fin de sa journée. Il a été prouvé que la sieste a des effets immédiats sur la mémoire, la réactivité, la concentration et même l’optimisme ! Et si cela ne suffisait pas à vous faire comprendre que la sieste est un bel outil de productivité, une étude du JCEM (Oxford, USA) a démontré qu’un petit somme dans la journée permet également de réduire son niveau de stress en rééquilibrant nos niveaux d’hormones et de protéines.

20 minutes de sieste suffisent à booster nos performances de 38%

Mais la sieste ne présente pas uniquement des avantages pour le siesteur, elle en présente également pour les entreprises qui ont fait le choix de l’intégrer à leur dynamique quotidienne. En effet, en plus de valoriser ses employés en étant à l’écoute de leurs besoins – naturels qui plus est, la sieste peut facilement devenir la preuve qu’une démarche QVT (Qualité de vie au travail) est appliquée dans l’entreprise. Face à l’arrivée des nouvelles générations sur le marché du travail, c’est un argument de poids qui permet d’améliorer l’attractivité de l’entreprise.

La sieste au bureau

Mais si la sieste est si magique, pourquoi n’est-elle pas encore démocratisée dans l’ensemble des entreprises ?

Les freins des entreprises à l’intégration de la sieste

Aujourd’hui, même si encore très peu d’entreprises ont franchi le pas en France, la sieste est présente dans de nombreuses sphères professionnelles : dans le milieu des start-ups par exemple, où le rythme exige parfois que les employés se ressourcent, ou encore dans les milieux sportifs et artistiques. Pour certains clubs de football, la sieste est parfois obligatoire après un entraînement ou en jour de match. Si elle est plus rare au bureau, c’est parce que la sieste prend de la place et que peu d’entreprises ont l’envie ou les moyens d’allouer un espace uniquement pour de la sieste, dont le créneau est finalement très court (entre 12h et 15h). Et même quand c’est le cas, si aucun travail de sensibilisation n’est réalisé pour faire évoluer la mentalité des potentiels utilisateurs et de leur management, les initiatives de sieste peuvent s’avérer infructueuses. Sans compter que s’endormir au travail, en plein milieu de la journée, à côté d’un de ses collègues n’a finalement rien de bien évident.

Réussir son initiative sieste

Pour découvrir comment faire face à ses différents freins à l’intégration de la sieste en entreprise, nous avons décidé d’appeler un spécialiste. Gabriel a fait de la sieste son métier en créant La Siestoune, une entreprise dont la mission est de démocratiser la sieste au sein des milieux professionnels.

“Au cours de la dernière année, j’ai rencontré de nombreuses DRH et chefs d’entreprise pour échanger sur la sieste. Une majorité d’entre eux pensait qu’installer des matelas ou des canapés suffiraient à faire siester leurs employés. Je mettais alors beaucoup d’énergie à leur prouver le contraire. Mettez vous à la place d’un employé qui découvre qu’une salle de sieste vient d’ouvrir au bout du couloir, immédiatement il va se poser beaucoup de questions, notamment au sujet de la validation de sa hiérarchie, de l’hygiène ou même de la façon de s’y prendre ! C’est la mission de l’entreprise de créer une stratégie de communication pour anticiper ces blocages naturels”

 C’est pour répondre à ce type de question que Gabriel propose des ateliers de sensibilisation destinés aux employés ET au management. En complément de ces conférences, La Siestoune a également développé un meuble de sieste conçu de manière à transformer n’importe quel espace de travail, en salle de sieste éphémère. Ce meuble, c’est Jacques et il propose une expérience de sieste unique, grâce à des propriétés acoustiques et hygiéniques réfléchies pour l’entreprise.

C’est grâce à ces entreprises qui ont fait de la sieste leur coeur de métier que les mentalités commencent à évoluer et que la sieste parviendra un jour à s’imposer au bureau au grand bonheur des salariés, mais surtout de l’entreprise qui constatera un changement radical au sein de leurs équipes et de leur performance.

Cécile Peghaire

Communication

Passionnée par les nouvelles formes de travail, Cécile partage avec vous les innovations RH des petites et grandes entreprises, ainsi que l'actualité du coworking.

Copyright © 2020 Bureaux à partager. Tous droits réservés
 

Merci pour votre abonnement ! On se retrouve très vite dans votre boite de réception.

Il y a eu une erreur. Réessayez

Bureaux à Partager Le blog will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.