Coworking & Tiers-lieux

L’indice du coworking 2019 : une forte croissance tirée par de grands acteurs

Indice du coworking 2019

Il y a deux ans, nous diffusions notre premier indice du coworking. Nous comptions alors 600 espaces en France. Où en sommes-nous en 2019 ? Qui sont les grands acteurs ? Où sont situés les espaces ? Pour répondre à ces questions, nous publions l’indice du coworking 2019 ! Pour le réaliser, nous avons recensé tous les espaces de coworking en France, en avons interrogés plus de 700 et nous sommes basés sur les réponses de 318 gestionnaires.

L'infographie du coworking 2019 : tendances et chiffres clés du marché

Le coworking : une tendance toujours en forte croissance

Le nombre d’espaces a triplé depuis 2017

C’est en 2008 que le premier espace de coworking français, La Cantine, a ouvert ses portes. Depuis, le marché a explosé : nous comptions 360 espaces de coworking en France en 2015, 600 en 2017 et nous en comptons 1 700 en 2019. Cela représente plus d’un millions de mètres carrés de coworking en France. Nous notons d’ailleurs dans l’indice que 2/3 des espaces ont moins de 3 ans ce qui montre que le coworking est une tendance encore jeune.

2/3 des espaces de coworking ont moins de 3 ans

Quel avenir pour le coworking ?

Si le marché a encore de beaux jours devant lui, on peut se demander si cette tendance va s’essouffler ou se confirmer sur les prochaines années. D’un côté, le coworking c’est une part grandissante de l’immobilier de bureaux : en 2019, le coworking a monopolisé près de la moitié des deals sur des surfaces de plus de 5 000 m2. De l’autre, l’affaire WeWork a fortement impacté la confiance dans le modèle. À voir ce que les prochaines années nous réservent !

Le coworking, un secteur en forte croissance depuis 2011

Le coworking : deux marchés se font face

Les grands opérateurs vs. les indépendants

On parle du marché du coworking mais en réalité, ce sont deux marchés qui se font face. D’une part le marché des petits espaces indépendants : 40% des espaces ont moins de 20 postes. Et de l’autre, les très grands espaces opérés par de gros acteurs du coworking. Pour bien comprendre le marché, il est important de comparer le nombre d’espaces à leur poids en mètres carrés. En effet, seulement 8% des espaces ont plus de 200 postes ce qui peut sembler minoritaire. Pourtant, en termes de mètres carrés, ils dominent très largement, puisqu’ils représentent à eux-seuls 45% du marché.

8% des espaces ont plus de 200 postes mais représentent 45% de la surface totale du marché

WeWork, Morning Coworking, Wojo et Spaces dans le peloton de tête

Quatre grands acteurs se détachent nettement, en se partageant 24% des mètres carrés actuellement alloués au coworking en France. En tout, on compte une dizaine de gros acteurs ayant plusieurs grands espaces et derrière, une multitude de petits acteurs indépendants. Le marché du coworking peut, à ce titre, être comparé à celui de l’hôtellerie, avec quelques gros acteurs et une multitude d’indépendants.

4 grands acteurs se partagent 24% du marché

Le coworking à la conquête des grandes villes

Lyon, Bordeaux, Marseille et Nantes

Au départ, le coworking est une tendance très parisienne, initiée par les startups et les indépendants. Qu’en est-il aujourd’hui, 11 ans après l’ouverture du premier espace français ?

Paris et l’Île-de-France restent loin devant avec 35% des espaces en Île-de-France, dont 23% des espaces à Paris. Mais les grandes villes commencent aussi à se mettre à la page. On voit 4 agglomérations se détacher du lot : Lyon, Bordeaux, Marseille et Nantes, suivies de près par Lille, Toulouse, Montpellier, Rennes, Aix-en-Provence, Nice, Strasbourg et Grenoble.

23% des espaces de coworking se trouvent à Paris

La majorité des mètres carrés concentrés en Île-de-France

L’Île-de-France (Paris inclus) et les dix plus grandes villes de France totalisent 58% des espaces de coworking, soit 72% de la surface totale en termes de m2. Et l’Île-de-France à elle seule concentre 56% des mètres carrés. Les grands espaces restent donc en ville et principalement en Île-de-France. Quelques espaces commencent à ouvrir dans des villes de tailles plus petites mais cela reste des petits espaces, ayant peu de poids dans le marché global.

56% de la surface totale de coworking se trouvent en Île-de-France

Le coworking : une tendance qui se sédentarise

Les entreprises installent leurs bureaux en coworking

La quatrième tendance qui émerge de l’indice du coworking 2019 est la sédentarisation de l’offre de coworking. Au départ, le coworking est né d’un besoin des indépendants d’avoir un lieu pour se retrouver et travailler hors de chez soi. L’offre était alors clairement marquée par le nomadisme, c’est-à-dire des postes à louer à la journée ou à l’heure. En 2019, de nombreuses entreprises de petites et moyennes tailles ainsi que quelques grands groupes s’y sont mis, entraînant ainsi une évolution de l’offre. Aujourd’hui, 78% des espaces proposent des bureaux à louer au mois et seulement 22% des espaces ont une offre uniquement nomade.

Cette évolution d’une offre nomade à une offre plus sédentaire se perçoit aussi à travers la typologie des espaces. 88% des espaces font uniquement du coworking, 8% sont des cafés coworking et 1% de fablabs à destination des indépendants.

88% des espaces proposent du coworking uniquement

Des prix pour tous les budgets

Le fait que la tendance du coworking soit grandissante a aussi un impact sur les prix. Aujourd’hui, la majorité des espaces proposent des postes en bureaux fermés, ce qui n’était pas le cas en 2017 où très peu en proposaient et à des prix plutôt élevés. En 2019, le prix moyen d’un poste en bureau fermé est de 470 euros à Paris, avec une fourchette de prix très large, allant de 350 euros dans des petits espaces, à 1 000 euros dans les espaces les plus premium.

La moyenne des prix par poste en coworking

Ainsi, l’indice du coworking 2019 nous permet de voir que le marché du coworking reste un secteur en très forte croissance malgré les dernières turbulences dues à l’affaire WeWork. On va de plus en plus vers un marché scindé en deux, où des grands opérateurs détiennent la majorité des mètres carrées et font face à de nombreux petits gestionnaires indépendants. On voit aussi que le gros du marché reste à Paris mais se déploie de plus en plus dans les grandes villes de France. Enfin, la tendance est très nettement à la sédentarisation, avec des entreprises qui installent leurs bureaux en coworking.

Cécile Peghaire

Communication / Future Of Work

Passionnée par le futur du travail, Cécile vous tient au courant de l'actu du groupe BAP !

Copyright © 2020 Bureaux à partager. Tous droits réservés