Immobilier pro

Etude – Les bureaux post-confinement : quel impact pour nos espaces de travail ?

Etude les bureaux post-confinement

Après deux mois de confinement, en télétravail forcé, pour la plupart des entreprises, Bureaux À Partager s’est interrogé sur l’impact de cette période sur les espaces de travail.

Le rapport des entreprises à leurs bureaux va t’il changer ? Pourra-t-on se passer de bureau demain ? Est-ce la fin de l’open-space ?

Nous avons interrogé 205 personnes dont 50% de chefs d’entreprise, 38% de salariés et 12% d’indépendants. L’étude a eu lieu entre mai et juin 2020 pour comprendre l’impact du confinement sur nos espaces de travail. Elle se composait de trois parties : un état des lieux des bureaux avant le confinement, l’organisation du travail pendant le confinement et son impact sur les entreprises, le bureau post-confinement.

Etude les bureaux post-confinement : l'impact du confinement sur les espaces de travail

Des entreprises bien armées pour le télétravail 

Pendant le confinement 74% des répondants étaient en télétravail, alors que 20% ont mixé télétravail et présence au bureau. Seulement 4% ont continué à aller au bureau. Les 2% restants étaient à 100% de chômage partiel ou en arrêt maladie.

Nous les avons interrogés sur leur productivité pendant cette période. 21% ont été plus productifs et 43% n’ont pas perçu de changement dans leur organisation. Il semblerait qu’en télétravail tout soit une question de concentration :

  • 72% de ceux qui ont été plus productifs ont été moins dérangés qu’au bureau
  • alors que 40% de ceux qui ont été moins productifs avaient leur famille à gérer en parallèle

Lorsqu’il est effectué dans les bonnes conditions (outils, espace de travail dédié, possibilité de se concentrer), le télétravail est donc une alternative efficace au bureau. Il a d’ailleurs été concluant pour 2/3 des répondants, déjà bien armés pour ce mode de travail et prêts à aller plus loin dans son adoption.

Etude les bureaux post-confinement : l'organisation du travail pendant le confinement

Des entreprises prêtes à revoir leur organisation…

Le bureau un espace à réinventer : cap sur le télétravail et la flexibilité 

Alors que la majorité des entreprises interrogées étaient en télétravail à la maison, privées de la jouissance de leur bureau, elles ont été nombreuses à percevoir le bureau comme une contrainte. En majorité, en raison de la charge financière que représente le loyer (pour 45% des répondants). Le bureau reste un coût fixe important pour les entreprises.

Etude les bureaux post-confinement : l'impact de la crise sur les entreprises

Cela conduit 64% d’entre elles à envisager d’adapter leur bureau après le confinement, non seulement pour respecter les mesures sanitaires mais aussi pour faire des économies (43% des entreprises ayant répondu qu’elles envisageaient d’adapter leur bureau, soit plus d’un quart de la totalité des répondants).

Etude les bureaux post-confinement : l'organisation des bureaux pendant le confinement

Concrètement, les entreprises envisagent :

  • d’adapter la taille de leur bureau en réduisant le nombre de postes (26% des répondants)
  • d’adapter leur organisation en proposant une combinaison de télétravail et présentiel (40% des répondants)
  • de changer de bureau en adaptant leur contrat pour aller vers plus de flexibilité (20% des répondants). Par flexibilité on entend les contrats sans engagements types coworking, bureaux partagés, etc. Ils permettent d’adapter le nombre de postes à la taille de l’équipe ou de changer de bureau si besoin. Ils prennent le contre-pied des baux commerciaux qui engagent les entreprises sur 3 ans, 6 ans ou 9 ans. Ces baux peuvent s’avérer très contraignants en cas de difficultés financières.

À noter : 12% des entreprises envisagent de proposer du télétravail à leurs salariés tout en réduisant leur nombre de postes. Une solution pour évoluer vers une organisation plus flexible, souvent attrayante pour les salariés, tout en faisant des économies !

A l’issu du confinement, on note aussi qu’un tiers des répondants envisagent de changer de bureau. Certains d’entre eux envisagent même des changements radicaux. L’entreprise l’Optimisme projette de « Créer un éco-lieu en Normandie et changer radicalement de mode de vie ».

Mais pas à se passer de bureaux après le confinement !

Les entreprises sont prêtes à adapter leur bureau et le confinement a eu un réel impact sur la perception qu’elles en avaient : 1/3 des répondants ont changé leur perception du bureau suite au confinement.

Pour autant, cela ne signe pas la mort du bureau, puisque 76% de celles qui ont changé leur perception en ont désormais une vision plus positive. Elles ne le considèrent plus comme un lieu de travail uniquement mais un lieu de rencontres, d’échanges et de créativité.

Le bureau est perçu comme un lieu de rencontres, d’échanges et de créativité.

66% des répondants considèrent d’ailleurs qu’on ne pourra pas se passer de bureau demain car il est indispensable au maintien d’un lien entre les salariés, assure un bon équilibre vie pro / vie perso et est nécessaire à la culture d’entreprise.

L'usage des bureaux post-confinement

Le mouvement de la flexibilité est amorcé 

Il ressort de cette étude que le bureau a encore de beaux jours devant lui mais que son usage va évoluer. D’un lieu de travail permanent, il va devenir un lieu complémentaire orienté vers la flexibilité et les rencontres. Les salariés pourront travailler de chez eux ou du bureau. Ils pourront rester chez eux pour se concentrer, faire des taches de fond et revenir au bureau pour des missions plus orientées sur la créativité. Ils auront le plaisir d’y retrouver leurs équipes.

Ce format hybride entre télétravail et présence au bureau est d’ailleurs largement ressorti lorsque nous avons demandé aux entreprises comment elles imaginaient le bureau de demain :

Des bureaux plus petits que le nombre de postes nécessaires laissant une place plus forte au télétravail. Un bureau fermé avec des postes attitrés et des postes libres sur lesquels des roulements sont effectués.

La société Acuity Data

La bonne nouvelle c’est que ce mouvement vers la flexibilité est déjà lancé : 1/4 des répondants ont déclaré ne pas avoir le même nombre de postes que de personnes dans leur équipe.

Les bureaux de demain devront être conçus autour de cette idée et mettre l’accent sur le confort et la créativité. Ils devront aussi être particulièrement flexibles. Fini les engagements longues durées, les entreprises vont avoir un besoin urgent de souplesse avec la possibilité de moduler le nombre de postes à la taille de leur équipe rapidement.

Le coworking répond particulièrement a ces attentes puisqu’il offre des bureaux confortables, pensés autour du bien-être des équipes et une flexibilité maximum avec des préavis réduits à quelques mois.

Cécile Peghaire

Communication

Passionnée par les nouvelles formes de travail, Cécile partage avec vous les innovations RH des petites et grandes entreprises, ainsi que l'actualité du coworking.

Copyright © 2020 Bureaux à partager. Tous droits réservés
 

Merci pour votre abonnement ! On se retrouve très vite dans votre boite de réception.

Il y a eu une erreur. Réessayez

Bureaux à Partager Le blog will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.