Happy (co)working

Du bruit pour se concentrer au bureau ?

Au premier abord, tout le monde s’accorde à dire qu’une ambiance trop bruyante nuit à la concentration. C’est d’ailleurs l’un des arguments avancés par les personnes rétives au coworking. Pourtant, si l’on en croit une étude menée à Chicago publiée en 2012, nous sommes plus créatifs une fois plongés dans une ambiance plus bruyante que la normale et on peut s’aider du bruit pour se concentrer. Forte de ce constat, une nouvelle application a vu le jour : Coffitivity.

Du bruit pour se concentrer

L’université de Chicago a sorti un étude étonnante sur les « bruits blancs », ces bruits de fonds ou d’ambiance que nous entendons sans entendre. Apparemment, ces derniers augmenteraient notre productivité de 47% en nous aidant à réduire notre sentiment de solitude et donc notre stress. Attention toutefois à ne pas confondre « bruits blancs » et bruit tout court. Si une musique d’ambiance peut être considérée comme un « bruit blanc », une chanson à l’inverse attire notre attention car nous nous concentrons naturellement sur les paroles.

Recréer l’atmosphère du café

L’application Coffitivity recrée l’atmosphère d’un café en diffusant en boucle 10 minutes d’ambiance captées dans différents endroits. Différentes ambiances sont ainsi proposées : Morning MurmureLunchtime Lounge, Paris Paradise, Brazil Bistro etc. Chaque bruit est réel, chaque ambiance sonore ayant été enregistrée avec soin pour reproduire les différents moments d’une journée où les gens bavardent, mangent, discutent, rient ou travaillent. L’idée peut sembler étrange, voire incompréhensible. Pourtant, elle s’appuie sur les résultats d’une étude menée à Chicago ayant démontré qu’un gain de créativité était acquis lorsqu’un être humain est plongé dans une ambiance sonore avec un niveau de 70 décibels au lieu de 50.

Coffitivity, idéal pour les métiers créatifs

Si tout le monde peut utiliser l’application Coffitivity, ce sont surtout les travailleurs indépendants, les créatifs et les ingénieurs qui s’en servent le plus. La tendance s’élargit aux étudiants, professeurs, designers et journalistes qui utilisent cette bande sonore comme fond « musical » pour travailler. Ce succès n’a rien d’étonnant car l’étude de Chicago démontre que les créatifs bénéficient particulièrement d’une telle ambiance sonore ; avec 70 décibels, l’environnement serait propice à la réflexion créative. Avec un tel fond sonore, l’esprit s’échappe des taches routinières et l’imagination se met alors à fonctionner toute seule. Vous n’y croyez pas ? Essayez !

Claire Riondel

Dir Com

Dircom de Bureaux A Partager, Claire vous informe régulièrement de toute l'actualité de la startup la plus cool de France : salons, conférences, etc.

Copyright © 2016 Bureaux à partager. Tous droits réservés