Happy (co)working

Préparer le départ du stagiaire en 10 points


Ça y est, on est en août, mois de roulement des stagiaires. L’un part en vacances et vous promet de vous envoyer une carte postale, l’autre va bientôt arriver et est déjà en train de repasser la chemise et la cravate qu’il portera (peut être) pour le premier jour, avant de comprendre que tout le monde vient en short. Bref, c’est le départ du stagiaire. Voici 10 événements auxquels il faut vous préparer.

1. Le pot de départ du stagiaire

Très important, c’est d’ailleurs le meilleur moment du stagiaire (il peut enfin se la coller proprement devant son patron). Mais attention, il faut bien se mettre d’accord sur qui le prépare en amont : la RH, les collègues, le patron ou le stagiaire lui-même ? Qui va sortir le portefeuille ? Et surtout, qu’est-ce qu’on achète ? Bref, il est temps de se faire une petite session brainstorming pour mettre tout ça au clair.

pot de départ

2. Le cadeau de départ

Moment des plus délicat dans le départ du stagiaire, où une erreur peut être fatale. Trop important, et tous les stagiaires penseront mériter autant sinon mieux pour leur départ; pas assez important et le stagiaire pensera que, finalement, vous êtes vraiment une équipe de pinces. Notre astuce : demandez à votre stagiaire de lui donner une idée de cadeau pour le départ d’un autre stagiaire. C’est probablement celui qu’il souhaiterait. Ensuite voyez à la baisse (faut pas abuser quand même).

cadeau de départ du stagiaire : it's trash

3. Le discours

Un exercice auquel vous êtes rompu après votre 10e stagiaire « On te regrettera, blabla, sans toi ce ne sera plus pareil, blabla, super boulot, blabla… » Si vous avez des talents d’acteur vous pouvez même vous permettre de verser une larme.
En revanche, pour le stagiaire c’est plus difficile. Ce n’est jamais que son 5e stage et il a donc moins d’expérience. Et puis surtout, il faut qu’il n’oublie absolument aucun membre de l’équipe dans ses remerciements, sinon gare à lui (parce que oui, vous avez gardé le cadeau avant le discours, au cas où il ne serait pas à la hauteur). C’est donc bafouillant qu’il vous confie avoir adoré les quelques mois qu’il a partagés avec vous, avant qu’un silence gênant ne s’installe, rompu par le fameux « bon on boit maintenant ? »

Sinon il y a aussi un petit génie qui a inventé un générateur de discours (pour les plus feignants).

discours ennuyant

4. Le dernier jour

Ça y est, c’est son dernier jour. Personne ne sait pourquoi il vient, sinon pour dire au revoir, et pourtant tout le monde lui fait une petite remarque avec un sourire en coin quand il part finalement à 16h00 après avoir passé la journée à boire des cafés, discuter et jouer à agar.io. Il rédige son mail de départ dans lequel il indique son mail perso pour « garder le contact » et s’en va le regard vide, en se demandant si ce moment est bien réel. Notre conseil : la veille au pot de départ laissez sous-entendre que les précédents stagiaires avaient tous offert un petit quelque chose à leur responsable le dernier jour. Et vous voila avec une boîte de macarons GRATOS !

i'm outta here

5. Le bilan de stage

Parfait ! ça vous permet d’avoir une excuse pour ne pas bosser pendant 2 heures, heures durant lesquelles vous racontez à votre stagiaire qu’il avait des qualités indispensables (au choix : efficace, autonome, créatif, fiable, disponible), mais aussi quelques défauts (au choix : manque d’investissement (partir à 17h00 tous les jours quand même c’est abusé), manque de maturité (« mais ça viendra avec le temps »), manque de précision (3 fautes d’orthographe par mot c’est pas possible)). Ensuite vous parlez de tout et de rien, de son ressenti, de ses plans pour le futur, mais surtout vous faites le bilan de la soirée de la veille (« t’as chopé Monique ou pas alors? »).

bilan de stage

6. La passation

Il est parti, et vous voilà déjà avec un petit nouveau tout frais qui ne demande qu’à être bizuté proprement. Vous lui confiez donc le dossier excel sur lequel son prédécesseur bossait depuis 6 mois et lui dites qu’il a 2 semaines pour le boucler, avant d’aller fumer une clope avec vos collègues pour leur dire qu’il est célibataire et qu’il peut potentiellement choper Monique en soirée.

welcome

7. Les premiers jours

Petit à petit il a compris : vous lui refilez les patates chaudes dont vous ne voulez pas. Pas grave. Il suffit de lui dire que « l’autre était quand même plus rapide » ou que « c’est pas lui qui aurait fait autant de fautes d’orthographe dans un mail » (même si vous vous demandez encore comment il a eu son brevet), ou encore que « on pouvait lui donner n’importe quoi il le faisait sans broncher et avec le sourire », et hop, blessé dans son amour propre il repart tête baisse dans ses dossiers et vous en demande même en plus, histoire de prouver qu’il est pas une merde après tout, et qu’il a un minimum d’estime pour lui.

you want something

8. Les dossiers que vous ne connaissez pas

Ce matin vous avez reçu un mail à propos du dossier de Jean-Michel Inconnu que gérait le précédent assistant. Damn ! Vous n’avez aucune idée de ce dont il parle. Vous devez donc envoyer un mail au stagiaire, mais vous ne voulez pas qu’il sache que vous n’avez jamais lu les messages qu’il vous transmettait. Pas de soucis, demandez au petit nouveau de s’en occuper : 1/ il sera ravi d’avoir un dossier en plus ; 2/ entre stagiaires il est normal de ne pas savoir de quoi on parle ; 3/ vous flattez l’ego du précédent stagiaire qui se sent indispensable même après son départ.

i have never been there

9. Vous regrettez le bon vieux temps

En y repensant il était quand même pas mal. Peut être que vous auriez dû lui proposer un CDI, ou un CDD à la limite (payé au SMIC bien sûr). Parce qu’il faut quand même l’avouer : les cafés du nouveau sont franchement dégueulasses (mais il fait quand même moins de fautes dans les mails).

café horrible

10. Next

Ça fait déjà 4 mois ?! Il est temps de penser à la prochaine tournée, lire les CV (ou en tout cas regarder la photo), stalker les profils des candidats (uniquement des plus beaux, les autres c’est pas la peine), faire passer des entretiens, envoyer des mails de refus « malgré vos qualités nous n’avons pas retenu votre candidature », envoyer des mails de relance « mais c’est VOUS qu’on veut ! », et surtout préparer le prochain départ.

not interested


>> Pour faire un stage chez BAP et avoir un super pot de départ c’est par ici <<


Claire Riondel

Dir Com

Dircom de Bureaux A Partager, Claire vous informe régulièrement de toute l'actualité de la startup la plus cool de France.

Copyright © 2019 Bureaux à partager. Tous droits réservés