Happy (co)working

Déconfinement — Comment adapter votre bureau aux mesures sanitaires ?

Adapter son bureau aux mesures sanitaires

[Mise à jour du mardi 1 septembre 2020 à 12h] 

Avec le rebond des chiffres de l’épidemie de COVID-19 en France, le gouvernement a décidé de renforcer le protocole sanitaire dans toutes les entreprises privées ou publiques. La nouvelle mouture de ce protocole, a été publiée lundi 31 août en fin de journée. Parmi les principales mesures :

Port du masque obligatoire :
Le port masque devient obligatoire dans toutes les entreprises privées ou publiques. Il doit être systématiquement porté dans tous les espaces clos et partagés : dans les open-spaces, salles de réunion, couloirs et espaces de circulation, et aussi dans les vestiaires, accueils, espaces café, cafétérias, selfs, etc. Les salariés contrevenants courent le risque d’avoir un avertissement de travail pour « faute professionnelle ». Sont prévues aussi des « pauses masque », dont les critères à remplir augmentent selon la classification de la zone de circulation du virus (verte, orane, rouge).

Distribution gratuite des masques :
Jusqu’à présent le port du masque n’était qu’une recommandation. Les masques étant obligatoires maintenant, ils sont désormais considérés comme des équipements de protection individuelle, à l’instar des casques, gants ou chaussures renforcées dans certains secteurs. Pour cette raison les entreprises sont tenues de les fournir gratuitement, afin de respecter leur obligation de sécurité.

Désinfection continue :
Les objets dits « points contacts » que peuvent toucher les salariés dans les lieux de travail doivent toujours être désinfectés au moins tous les jours et à chaque rotation sur le poste de travail. Si l’activité implique la manipulation fréquente d’objets, ils doivent être désinfectés régulièrement (plusieurs fois par jour) et les salariés doivent se laver les mains après chaque manipulation.

Télétravail recommandé : 
Le télétravail reste recommandé et le nouveau protocole l’encourage de manière plus ferme que le précédent, afin de minimiser les risques de contagion sur le lieu de travail et dans les transports en commun.

Éviter la promiscuité :
Pas de changement par rapport au dernier protocole. Les entreprises doivent toujours gérer les flux, afin d’éviter que les collaborateurs ne se croisent en arrivant ou en partant et limiter l’affluence aux heures de pointe. 

Vous pouvez trouver le document officiel dans son intégralité ici.


Alors que le déconfinement est amorcé, certains travailleurs restent en télétravail alors que d’autres s’apprêtent à reprendre le chemin du bureau. De nombreuses questions sur les mesures sanitaires à prendre au bureau se posent.

Comment garantir la sécurité et la santé de vos salariés en leur assurant un retour au bureau en toute sérénité ?

Bureaux A Partager vous donne quelques conseils pour adapter votre bureau aux mesures sanitaires. Toutes les recommandations répertoriées ici sont tirées des documents officiels des organismes gouvernementaux et de l’Organisation Mondiale de la Santé.

1. Promouvoir le travail à distance

Les mesures sanitaires à prendre au bureau

Après deux mois de télétravail intensifs, les salariés sont rodés ou presque à l’exercice, et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Il est recommandé de rester autant que possible en télétravail et ne reprendre le chemin du bureau qu’en cas de nécessité absolue, ce sera donc notre première recommandation.

Privilégier le télétravail

Invitez tous vos collaborateurs, mais aussi vos clients à maintenir leurs équipes en télétravail lorsque les conditions le permettent. Le télétravail doit être mis en place chaque fois que possible et la présence physique ponctuelle des télétravailleurs, lorsqu’elle est nécessaire, doit être organisée de façon étalée pour limiter le nombre de salariés rejoignant simultanément l’entreprise.

Favoriser la flexibilité et les régimes alternatifs de travail

Invitez tous vos collaborateurs et clients à suivre les recommandations officielles du gouvernement et de l’OMS, concernant les déplacements professionnels, l’organisation et l’aménagement des heures de travail, etc. Prévoyez une plus grande flexibilité pour accommoder des régimes de travail différents.

2. Rappeler le respect des gestes barrière

Parce qu’une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal, pensez à les rappeler à vos collaborateurs et à les afficher au bureau.

  • Se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon
  • Éviter les contacts proches : maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres personnes
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez, la bouche et le visage en général.
  • Se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement. Jeter le mouchoir immédiatement après dans une poubelle fermée et se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

3. Mesures sanitaires au bureau : les mesures générales de base

Avec les gestes barrière, ces mesures forment le socle même du déconfinement. Elles doivent impérativement être mise en place au bureau.

Renforcer le ménage et le nettoyage

Pensez à renforcer et augmenter la fréquence du ménage dans l’intégralité de vos bureaux. Désinfectez régulièrement les objets manipulés et les surfaces, y compris les sanitaires. Prenez des mesures d’hygiène strictes en accord avec vos partenaires de nettoyage.

Prévoir une communication adaptée

Prévoyez d’afficher les recommandations sanitaires (gestes barrières, distances de securité, informations essentielles, etc…) et signalez les adaptations réalisées dans l’espace de travail à vos salariés. Avec une communication plus claire, tout le monde se sentira rassuré et accompagné.

Aérer régulièrement le bureau

Essayez de mesurer et contrôler, fréquemment si possible, la qualité de l’air à travers les systèmes de ventilation, climatisation et chauffage. Il est recommandé d’aérer régulièrement (toutes les 3 heures) les pièces fermées, pendant au moins quinze minutes.

4. Mesures sanitaires au bureau : les mesures spécifiques complémentaires

adapter votre bureau aux mesures sanitaires : offrir un kit de retour au bureau

Vous pouvez prévoir des mesures complémentaires en fonction de vos moyens.

Kit de retour au travail : masques, lingettes, désinfectant, gel hydroalcoolique

Afin de protéger au mieux vos collaborateurs vous pouvez leur offrir un kit sanitaire de retour au travail, livré à chacun dans son bureau ou à l’accueil. Ce kit doit contenir les éléments essentiels pour la protection contre la propagation du coronavirus.

  • Des masques dits « grand public »
  • Des lingettes et du spray désinfectant : pour que vos salariés contribuent au nettoyage de leurs bureaux.
  • Un flacon de gel hydroalcoolique : rappelez à vos salariés de se nettoyer les mains après chaque contact.

Vous pouvez aussi fournir des livrets avec des informations et bien sûr, invitez vos collaborateurs à rester vigilants sur l’apparition d’éventuels symptômes.

Gestion des flux : distances de sécurité, sens de circulation unique

En milieu professionnel, chaque collaborateur doit pouvoir disposer d’un espace d’au moins 4m², y compris pour circuler. Cette mesure garantit une distance minimale de sécurité au sein du bureau qui minimise les risques de contamination. En conséquence, vous devez :

  • Adapter les postes de travail. Si vos postes de travail étaient trop rapprochés vous pouvez les limiter à un sur deux et demander aux autres salariés de rester en télétravail. Vous pouvez aussi prévoir des planning de roulement pour limiter le nombre de salariés présents au bureau.
  • Etablir un sens prioritaire de circulation dans le bureau, pour permettre le respect de cette distance minimale et éviter que les salariés ne se croisent.

Espaces communs : port du masque obligatoire, mobilier adapté, kits de désinfection

Les espaces communs de vos bureaux sont une zone particulièrement sensible. Pour cette raison le port du masque doit être, idéalement, obligatoire et la distanciation doit être respectée davantage. Il convient d’adapter le mobilier pour que personne ne soit trop proche l’un de l’autre. Renforcez-les avec une signalétique adaptée, claire et cohérente. Évidemment, des kits de désinfection (lingettes, gel hydroalcoolique, etc.) doivent être présents, visibles et accessibles facilement.

Cuisine, coin café : accessibles, mais adaptées

Les cuisine et les coins café, en tant qu’espaces communs, doivent aussi être adaptés en fonction des consignes sanitaires. Elles peuvent, sans problème, rester ouvertes, mais il est fort conseillé de désactiver les réfrigérateurs et les fontaines à eau. Éviter de mettre de vaisselle commune à disposition et invitez vos collaborateurs à apporter la leur.

Sanitaires : ménage renforcé, kits de désinfection

Il est important que le ménage et le service de nettoyage soient renforcés, avec une fréquence plus élevée que d’habitude. Des kits de désinfection, à utiliser le plus souvent possible, sont également à prévoir dans chaque sanitaire.

Salles de réunion : capacitaire réduit, kits de désinfection

Pour les salles de réunion, il est important de faire respecter les distances de sécurité en réduisant leur capacité. Pensez à enlever, par exemple, une chaise sur deux. Ainsi, les participants ne seront pas trop proches les uns des autres. Comme dans les autres espaces, mettez des kits de désinfection à disposition à l’entrée ou sur le bureau.

Voilà, en quelques conseils, les principales mesures sanitaires à mettre en place pour adapter vos bureaux à la reprise.

Simon de Castilla

Responsable commercial

Simon accompagne les entreprises dans la recherche et location de bureaux. Bureaux partagés, espaces de coworking, contrats sans engagement, la flexibilité est son maître mot, il décrypte pour vous ses subtilités.

Copyright © 2020 Bureaux à partager. Tous droits réservés
 

Merci pour votre abonnement ! On se retrouve très vite dans votre boite de réception.

Il y a eu une erreur. Réessayez

Bureaux à Partager Le blog will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.