Happy (co)working

La certification B Corp : pourquoi & comment se lancer ?

La certification B Corp : pourquoi & comment se lancer ?

Les entreprises qui ont de l’impact ont la cote. S’engager au bureau, dans son emploi et dans la société devient tendance mais devient aussi et surtout primordial. Le succès du ChangeNOW Summit est la preuve que les initiatives positives ne sont plus une préoccupation marginale. Si l’on assiste à l’essor de startups écologiques et d’entreprises sociales et solidaires, les entreprises « classiques » commencent elles aussi à se tourner vers des fonctionnements plus respectueux de la planète et de l’humain. La certification B Corp fait partie de ces initiatives qui poussent les entreprises à se remettre en question sur le plan sociétal et environnemental. Si vous n’avez encore jamais entendu parler du label B Corp ou si votre entreprise souhaite se lancer dans l’aventure, voici quelques informations qui pourraient vous aider à mieux comprendre son fonctionnement, son utilité et l’implication que cela demande.

B Corp : la certification sociale et écologique

Un mouvement lancé aux États-Unis

Le mouvement B Corp remonte à 2006. Bart Houlahan, Jay Coen Gilbert et Andrew Kassoy décident alors de créer la certification dans le but de permettre aux organisations à but lucratif de démontrer leur impact positif et leur engagement sociétal et environnemental. Pour B Lab, l’ONG derrière la certification, ces entreprises « cherchent, via leur modèle économique, non pas à être les meilleures AU monde mais bien les meilleures POUR le monde ! » peut-on lire sur leur site.

Plus qu’un moyen d’attester ce que celles-ci ont pu accomplir jusqu’alors, le label a pour ambition de pousser ces entreprises à se perfectionner continuellement. En effet, pour obtenir la certification, une société passe un test d’autoévaluation, le B Impact Assessment (BIA). Augustin Boulot, délégué général de B Lab France, nous raconte que « le score maximale de 200 pts est presque impossible à atteindre, ce qui pousse les entreprises à constamment chercher à s’améliorer. Enfin, le label dure 3 ans. Et le référentiel évolue tous les 2-3 ans (ISO 26000 n’a pas évolué depuis 10 ans), devenant de plus en plus exigeant, et forçant donc les entreprises qui souhaitent garder le label à être dans une démarche d’amélioration continue. »

Elles cherchent, via leur modèle économique, non pas à être les meilleures AU monde mais bien les meilleures POUR le monde !

Certification B Corps vs. labels

Pour établir cette certification, B Lab s’est basé à la fois sur des normes internationales telles que (GRI ou 26000) ainsi que sur des pratiques et actions concrètes déjà mises en place par certaines entreprises avancées en termes d’innovation sociale, sociétale et environnementale. D’après Augustin Boulot « une des différences fondamentales entre B Corp et d’autres labels (EcoVadis, Lucie,…) est qu’il est international, c’est le même référentiel pour tous les pays. »

Une communauté qui s’internationalise rapidement

La communauté B Corp, ce sont aujourd’hui plus de 2 800 entreprises, dans plus de 51 pays. Parmi elles, des sociétés dont l’engagement fait partie de l’ADN telles que Patagonia ou bien Fairphone. En France, le cabinet de conseil Utopies lance la communauté B Corp en 2015. Et d’après Augustin Boulot, il y aurait actuellement une forte dynamique en Hexagone. En effet, plus de 3 000 organisations auraient utilisés l’outil d’autoévaluation. Parmi les entreprises ayant rejoint la communauté française, nous retrouvons Cojean, Too Good To Go, Nature et Découvertes, Lemon Tri ou encore Phenix.

 

Communauté B Corp

L’aventure B Corp, un challenge interne

Nous avons interrogé l’entreprise Phenix, certifiée en 2019, pour mieux comprendre leurs motivations. Pour eux, la certification représentait avant tout un challenge interne. « Nous souhaitions aller plus loin en obtenant ce nouveau label qui est très exhaustif. Les questions portent sur la gouvernance, l’impact, les fournisseurs… Un diagnostic 360° ! » nous raconte Léonore Perrin, responsable communication chez Phenix.

Pour Augustin Boulot, si vous décidez de vous lancer dans l’aventure, il vous faudra donc vous armer de patience et d’humilité.

Un processus exigeant et coûteux

Les étapes pour devenir B Corp

Comme précisé plus haut, la certification B Corp s’obtient grâce au B Impact Assessment disponible gratuitement sur le site B Corp. Ce test comprend 200 questions autour de cinq piliers : gouvernance, collaborateurs, communautés, environnement et clients. Si vous obtenez un score égal ou supérieur à 80, félicitations, vous pouvez alors prétendre à la certification ! Il vous faudra débourser entre 50 et 25 000 euros, selon votre chiffre d’affaires.

Voici quelques exemples de questions posées lors du BIA :

  • Votre entreprise a-t-elle un processus formel pour partager de l’information financière avec ses employés?
  • De combien de jours de congés les employés de votre entreprise disposent-ils ?
  • Quel pourcentage de vos postes de direction est occupé par des populations sous-représentées (femmes, minorités, personnes avec des handicaps, individus issus de communautés à faible revenu) ?
  • De quel pourcentage votre empreinte carbone a-t-elle été réduite au cours de la dernière année?

L’organisation interne : clef de succès

Puisque la certification B Corp est très exigeante, il est essentiel d’avoir des collaborateurs dédiés exclusivement à ce projet. Chez Phenix, par exemple, il y avait une team dédiée de 3 personnes en interne : la chargée projet (consultante RSE), une personne RH et la responsable des partenariats associatifs. L’aventure B Corp demande donc une forte implication de la part de l’équipe en charge mais également de l’ensemble des collaborateurs. Un tel projet doit être porté par une dynamique globale interne. Léonore Perrin nous a d’ailleurs précisé que le « processus a duré plusieurs mois, c’est un gros travail qu’il ne faut pas sous-estimer ! ». En effet, selon la taille de votre entreprise, le processus peut aller de quelques mois (TPE) à plusieurs années (grands groupes avec filiales et plusieurs entités juridiques).

Un tel projet doit être porté par une dynamique globale interne.

Être mis face à ses paradoxes

Sachez que même si votre engagement sociétal et environnemental est le plus sincère du monde, la certification B Corp vous mettra face à vos faiblesses, contradictions et paradoxes.

Par exemple, chez Phenix, si la plupart des actions internes étaient portées naturellement par les valeurs des collaborateurs (éco-gestes au bureau, télétravail,…), celles-ci n’ont pas pu être comptabilisées lors du BIA car elles n’étaient pas chartées. Même si cela peut paraître extrêmement déstabilisant au premier regard, cela pousse les entreprises à se questionner sur les fonctionnements internes et externes qui sont peut-être en place depuis plusieurs années et à les améliorer. En effet, pour Léonore Perrin, cela a eu un impact très positif dans le sens où, aujourd’hui, Phenix a formalisé toutes ces actions dans leur charte d’entreprise.

La certification pousse les entreprises à se questionner sur les fonctionnements internes et externes

Les bénéfices à devenir une B Corporation

Rester agile

Fridays for Future l’a montré : malgré la sonnette d’alarme tirée, les gouvernements peinent à mettre en place des politiques environnementales efficaces rapidement. Le label B Corp permet aux entreprises d’adopter une attitude agile en devançant et challengeant les réglementations de leurs pays respectifs. Ainsi, elles peuvent aller plus vite et plus loin. Pour Phenix, le processus B Corp leur a permis de mieux savoir « mesurer de manière objective points forts et points faibles ».

Rester attractif : image de marque et marque employeur

La certification B Corp, c’est aussi un engagement sociétal. Un lieu de travail plus égalitaire, c’est un pas vers une société plus juste et ce sont des employés plus heureux, plus motivés et plus productifs. On ne cesse de le répéter, les plus jeunes générations se tournent et se tourneront de plus en plus vers des sociétés engagées socialement. Obtenir le label B Corp, c’est aller dans ce sens. Beaucoup d’entreprises certifiées B Corp admettent d’ailleurs recevoir de nombreuses candidatures suite à la certification. Ce qui confirmerait bien que les entreprises de demain seront les entreprises qui auront un impact positif que ce soit pour la planète comme pour la société…

Accéder à une communauté internationale

En devenant B Corporation, vous accédez à un réseau international d’entreprises à impact positif, celles qui vont dans le sens du « Business for good ». De quoi partager, s’inspirer et pourquoi collaborer…

B Corp : le label qui sauvera le monde ?

Transition écologique d’un système capitaliste

Les valeurs B Corp

Émissions de gaz à effet de serre, déchets ou encore utilisation de (micro) plastiques : les entreprises sont pollueuses. C’est pourquoi elles ont également leur rôle à jouer dans la lutte pour le climat. Alors oui, elles sont déjà bien nombreuses à afficher fièrement une politique RSE sur leur site web mais pour bon nombre d’entre elles, les actions qu’elles mettent en place se limitent encore aux réglementations françaises et européennes et ne servent qu’à mesurer les impacts de l’activité de l’entreprise. Pas vraiment de quoi être très fier…

Les B Corporation peuvent mettre en place une politique de RSE plus poussée et plus structurée

Avec le label B Corp, les entreprises engagées peuvent mettre en place une politique de RSE plus poussée et plus structurée pour aller plus loin dans leur protection pour l’environnement. En effet, si les entreprises certifiées B Corp sont encore peu nombreuses, c’est pour la bonne et simple raison que le label n’est pas à la portée de tout le monde. Ce qui en fait un outil de mesure crédible.

Les entreprises demain : toutes B Corp ?

L’objectif pour B Lab est d’atteindre un changement systémique de l’économie

Pour Augustin Boulot, la réponse est claire : non. L’objectif pour B Lab « est d’atteindre un changement systémique de l’économie. Les entreprises B Corp en sont les pionnières. » Conclusion : si toutes les entreprises adoptent des fonctionnements plus justes envers les humains et la planète, la certification B Corp n’aura alors plus lieu d’être et disparaîtra… Ce que l’on souhaite donc voir arriver rapidement…!

Canelle Mengual

Communication

Cette grande curieuse vous partage ses dernières trouvailles sur le futur du travail. Ses sujets de prédilection : les tendances globales, sociales et écologiques.

Copyright © 2020 Bureaux à partager. Tous droits réservés
 

Merci pour votre abonnement ! On se retrouve très vite dans votre boite de réception.

Il y a eu une erreur. Réessayez

Bureaux à Partager Le blog will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.