Design, ça déménage !

Des mini TARDIS pour travailler à Londres

La fameuse cabine téléphonique rouge, un des symboles de l’Angleterre, va peut-être connaître une seconde vie. Inspiré de la série Doctor Who, Jonathan Black, PDG de BarWorks, a imaginé le recyclage des cabines iconiques en mini espaces de travail. 

Quand Doctor Who inspire le coworking

Les fameuses cabines téléphoniques londoniennes vont peut-être de nouveau accueillir des businessman pour passer des coups de fil. Ou même pour imprimer des documents, se préparer pour un rendez-vous ou encore envoyer des mails.

La start-up new-yorkaise BarWorks a décidé de convertir 20 cabines téléphoniques presque inutilisées en bureaux miniatures. Il suffira de débloquer l’accès à la cabine via une application et les travailleurs pourront y trouver un bureau, un siège, des prises, une imprimante, un scanner, un distributeur de café et thé, le tout équipé du wifi.

Leur utilisation est restreinte à une heure de travail, juste assez pour que les freelances ou travailleurs loin de leur bureau puissent se préparer pour un rendez-vous ou passer des coups de téléphone importants.

« C’est un peu comme un mini TARDIS » explique Jonathan Black, le PDG de BarWorks, faisant référence à la machine à remonter le temps de la célèbre série Doctor Who, « tant que le design est respecté, on ne peut pas se tromper« .

12€ l’accès pour 1 heure

Les fameuses cabines rouges ont été produites entre 1926 et 1985, lorsque la British Telecom décida de créer un modèle plus moderne et moins photogénique. Près de 9000 cabines sont encore présentes dans les rues britanniques. Avec le développement des téléphones portables, ces cabines sont aujourd’hui plus utilisées pour faire un joli post Instagram que pour passer un coup de fil.

Les premiers bureaux cabines – 10 à Londres et 10 répartis entre Edinburgh et Plymouth – devraient voir le jour entre fin juin et début juillet. L’accès pour une heure est de 10£ (environ 12€) et l’abonnement mensuel est de 19.99£ (environ 25€) permettant aussi l’accès aux autres espaces de coworking (plus grands) de BarWorks à New York et San Francisco.

La compagnie explique que l’accès d’une heure ne sera pas surveillée – Black compare cela à l’accès restreint aux machines des salles de gym. Cependant il y a une bonne raison de ne pas trop s’attarder dans ces bureaux : la surface ne permet pas encore d’y inclure des toilettes.

Traduit de l’anglais de l’article Quartz

Elise Lefeuvre

Responsable Déco

Elise est la Valérie Damidot de BAP. Elle nous change la décoration toutes les 2 semaines pour qu'on ne s'ennuie jamais au bureau. Découvrez ses conseils et les dernières tendances déco au bureau.

Copyright © 2020 Bureaux à partager. Tous droits réservés