Coworking & Tiers-lieux

A chaque communauté son espace de coworking

On trouve aujourd’hui autant de définitions du coworking que l’on trouve d’espaces de ce type en France. Les puristes du coworking n’apprécient pas tout le temps que ce terme soit utilisé à tort et à travers. Nous nous sommes donc efforcés de présenter les aspects nécessaires d’un espace de coworking pour qu’il fonctionne.

En visitant des espaces de coworking, en lisant des articles, en allant jusqu’à regarder de longues vidéos sur le sujet, les contours du coworking se dessinent petit à petit : le coworking est multiple et propre à chacun.

La tendance du coworking

Carte des espaces de coworking en France

Très appréciés par la société, les espaces de coworking connaissent une croissance exponentielle et se multiplient partout sur le territoire (cf. carte des espaces de coworking ci-dessus). Le coworking devient donc un produit grand public, et il est naturel que l’ADN et l’identité de chaque espace soit différent, tous s’adressant à différents segments de la population.

Du freelance à la petite structure, beaucoup veulent tester le coworking ou la tendance des bureaux partagés. Mais si les espaces se multiplient et ne se ressemblent pas, trois éléments fondamentaux sont nécessaires à la dénomination d’un espace de cowoking.

Offrir de la flexibilité

La première chose que recherchent les coworkers est la flexibilité. Bertrand de chez Digital Village déclare ainsi que le nombre de personnes souscrivant à un abonnement en temps partiel ne cesse de croître. Quant à Pierre de chez Work et Co (photo ci-dessous), ses abonnements à temps partiel sont supérieurs à ses abonnements à temps complet.

dunkerque-coworking

Créer du lien social : l’importance de la communauté

Le coworking permet d’abord aux indépendants de ne plus travailler seuls depuis chez eux. Les espaces de coworking abritent donc toujours des tiers-lieux communs : les coworkers peuvent se rencontrer dans le salon, la cuisine ou même la terrasse.

Cependant, plus les équipes hébergées dans les espaces de coworking sont grandes, plus il sera difficile de s’intégrer à une autre communauté. Chaque startup apporte avec elle sa culture d’entreprise, qui reste plus importante à préserver que celle de l’espace. Bertrand de chez Digital Village (photo ci-dessous) explique qu’il choisit des espaces de 30 postes maximum afin de garder un esprit famille parmi ses coworkers.

Pour Pierre il a été plus difficile d’ouvrir le premier espace de coworking à Dunkerque, et créer un esprit de communauté a été particulièrement complexe. Il a alors eu l’idée d’organisé des ateliers hebdomadaires sur le développement personnel, des cours de yoga et d’autres activités de groupe. Aujourd’hui il observe énormément d’échanges entre ses différents coworkers.


A lire : Le coworking et le défi de la communauté


Le coworking est mis en avant pour créer un lien social. C’est ce que Bénédicte souhaitait en montant Mix Coworking. En ouvrant son espace, elle ne s’attendait pas à ce que les coworkers se confient autant à elle.

Digital Village

Soutenir le lien professionnel

On constate que les lieux où règnent l’échange de compétences et la collaboration professionnelle sont facilités par des infrastructures ou des projets internes attirant une communauté aux cœurs de métier semblables. Dans des espaces comme celui de Volumes (photo ci-dessous), où sont installés un foodlab et un fablab, les infrastructures permettent d’emblée de créer une communauté professionnelle. Cette observation vaut particulièrement pour l’Île-de-France où les espaces quadrillent le territoire et où il n’y a que l’embarras du choix.


A lire : Les fablabs, ces laboratoires du futur


volumes-coworking

Choisir de soutenir le lien professionnel sera toujours bénéfique à votre espace de coworking. Dans un espace où les professions toucheront plus le secteur tertiaire, il ne faut pas hésiter à apporter une plus-value à votre espace. Par exemple, Bénédicte  se forme pour aider au mieux ses coworkers sur des sujets tels que la création d’entreprise.

La naissance de différents types d’espaces

Les espaces de coworking offrent donc ces 3 composantes : le lien social, la flexibilité et le soutien professionnel.

Parmi les espaces de coworking, on trouve les « puristes ». Ce sont les directs descendants des premiers espaces à San Francisco où les indépendants se rencontrent et en viennent à travailler sur des projets communs. L’identité de la communauté y est très ancrée comme chez Digital Village, Volumes ou les Ateliers Draft (photo ci-dessous). Par le biais d’outils tels que le recrutement ou les infrastructures, ces lieux hébergent des communautés dont les profils professionnels sont souvent complémentaires, amenant donc facilement à la collaboration.

draft-ateliers


A lire : Les Ateliers Draft, le fablab inspirant du 18ème


Dans un deuxième temps, il y a ce qu’on pourrait appeler les coworkings « comme à la maison ». Favorisant le travaille dans un espace de coworking plutôt que de chez eux, ces espaces accueillent toutes sortes de profils, allant du demandeur d’emploi au freelance, en passant par les TPE. Le lieu est souvent agréable et accueillant. On pense à la communauté de Mozaïk par exemple (photo ci-dessous), dont certains coworkers y sont depuis le début et n’ont pas l’intention de partir. Il y a aussi Mix coworking à côté de Lyon ou encore Work et Co à Dunkerque. Dans ces espaces, les office managers se disent parfois étonnés de voir autant de collaboration naître au sein de leurs espaces.

l'espace de coworking Mozaik

Enfin, les derniers pratiquant le coworking sont les colocations de startups ou incubateurs. Ces lieux favorisent l’échange de savoirs mais surtout de bons plans entre entrepreneurs qui recherchent souvent des solutions faciles d’accès et peu coûteuses pour leurs entreprises. Sans forcément travailler directement ensemble, ces espaces permettent aussi aux entrepreneurs d’améliorer leur networking.

Créer un espace de coworking d’un point de vue physique n’est pas compliqué. Cependant, rappelez-vous que la concurrence est rude. Plus l’identité de votre espace sera forte, plus vos coworkers auront le sentiment d’appartenir à une communauté, et plus vous êtes sûrs qu’ils ne vous laisseront pas tomber. Avant de penser à la décoration de votre espace, demandez-vous comment vous allez créer et animer cette communauté.


>> Trouver un espace de coworking <<


Claire Riondel

Dir Com

Dircom de Bureaux A Partager, Claire vous informe régulièrement de toute l'actualité de la startup la plus cool de France.

Copyright © 2016 Bureaux à partager. Tous droits réservés