Happy (co)working

Et si on réinventait le 1er mai ?

Et si on réinventait le 1er mai ?

Quelle étrange idée qu’une fête du travail sans travail …

C’est vrai que, quand on y pense, on se dit que c’est quand même une drôle d’idée de faire une fête sans y convier le principal intéressé. C’est un peu comme se dire « tiens on va fêter l’anniversaire de Jean Mi parce que c’est une bonne occas’ de faire la fête, mais ne l’invitons pas parce qu’il est quand même un peu chiant! ». C’est pas co, pas cool et même un peu triste. Alors comme chez Bureaux A Partager notre ambition c’est d’aimer notre travail, on a décidé de réinventer le 1er mai en imaginant une vraie fête du travail où le travail serait le roi de la fête ! On a fait le tour de la team et on a récolté les meilleures idées :

1. Tester un nouveau métier

On pourrait profiter du 1er mai pour tester un nouveau métier qui n’a rien à voir avec notre quotidien. Ex. Je suis chef de projet marketing et j’ai toujours rêvé d’être boulanger, hop, je profite du 1er mai pour passer une journée avec mon boulanger préféré !

2. Travailler pour la bonne cause

On a tous envie de consacrer du temps à une association sans en avoir vraiment le temps. Et si le 1er mai était l’occasion de concrétiser ses bonnes intentions ? On pourrait consacrer sa journée du 1er mai à aider l’association de son choix.

3. Echanger de bureau

Un peu comme « on a échangé nos mamans » mais version bureau. On pourrait choisir une entreprise qui nous fait rêver et aller travailler dans ses bureaux pour la journée. Il parait que les bureaux de Selency sont très très beaux 😉

4. Changer d’air en coworking

Le 1er mai tous en coworking ! Parce que le coworking ça rime avec échanges, rencontres et ça booste la créativité, ce serait le jour où jamais pour tester une nouvelle façon de travailler ! Par ici pour nos meilleures adresses.

5. Former un chômeur

Chez Bureaux A Partager on a déjà lancé l’association Place à l’emploi avec la semaine pour l’emploi où les salariés de n’importe quelle entreprise peuvent organiser des ateliers pour des demandeurs d’emploi. Pourquoi ne pas imaginer un 1er mai solidaire ou chaque salarié prendrait un chômeur sous son aile pour lui faire découvrir son métier et lui apprendre des nouvelles compétences ?

6. Tout miser sur le bien être

Parce que le 1er mai rime quand même avec détente, on pourrait organiser une journée 100% QVT (qualité de vie au travail) avec des ateliers bien-être, comme des massages au bureau !

Et vous ce serait quoi vos idées pour réinventer le 1er mai ? Et si vous êtes curieux :

Cécile Peghaire

Communication / Future Of Work

Passionnée par le futur du travail, Cécile vous tient au courant de l'actu du groupe BAP !

Copyright © 2016 Bureaux à partager. Tous droits réservés